Accueil > Les tuyaux > Au secours, j’en ai trois !

Au secours, j’en ai trois !

Partager sur Diaspora* : Au secours, j’en ai trois !Partager sur Facebook : Au secours, j’en ai trois !Partager sur Twitter : Au secours, j’en ai trois !Partager sur Google Plus : Au secours, j’en ai trois !Partager sur Tumblr :
Au secours, j’en ai trois !Partager par mail (depuis votre messagerie) : Au secours, j’en ai trois !Imprimer ce billet : Au secours, j’en ai trois !

Acte 3 : Notre billet spécial biberons pour triplées les premiers mois

#

Triplées

Après un extrait de notre quotidien avec des triplées les premiers mois, je vous propose ce petit zoom spécial biberons, point de notre organisation qui, à lui seul, méritait un sujet à part entière :-)

Nous voilà sortis de l’hôpital avec nos trois crevettes. Nées avant terme, elles quittent le service de néonatalogie après un peu plus d’un mois. L’alimentation de nos bébés à ce stade de développement doit compter 24 biberons, soit 8 par jour et par bébé. On parle de notre organisation dans ce billet. Mais pour l’heure, il faut oublier le repas « à la demande ». Pour nous, il a été important de synchroniser les repas dès le début. Sans cela, nous enchaînions la fin d’un repas de l’une avec le début de celui de l’autre... et ainsi de suite jusqu’aux changes, pour devoir recommencer le repas suivant juste après. Ce qui signifie que vous ne faîtes plus rien d’autre.... Synchroniser les biberons est donc une nécessité absolue simplement pour sortir la tête de l’eau de temps en temps.

Il y a aussi un autre avantage, non négligeable : celui d’aligner le rythme biologique du même coup : le métabolisme (et donc les changes), mais aussi la sieste, le couchage peuvent également se mettre naturellement en place sur des cycles commun aux trois enfants.

Préparation des biberons

Nous devons donc donner 8 x 60ml pour commencer. Comme nous préférions les donner température ambiante (sans chauffage), nous avons pris le parti de préparer nos trois biberons juste avant le repas. Seuls les biberons nocturnes étaient prêts à l’avance. Cette préparation est assez rapide s’il n’y a rien d’autre à faire qu’à doser la poudre (lors des repas de lait à reconstituer, voir plus bas) et ajouter l’eau. Et cela permettait de ne pas acheter un semi-remorque de biberons, 6 suffisaient pour nos rotations. Mais il est toujours possible de préparer tous les biberons d’avance, et de les conserver au frigo, à condition d’en disposer en quantité suffisante.
La répartition en 8 biberons par jour change assez rapidement et, fort heureusement, de la même façon pour les trois : le nombre de biberons diminue en même temps que les quantités par prise augmentent. A trois mois, elles sont déjà à 4 x 150ml par filles, ce qui ne fait plus que 12 biberons par 24 heures. Ouf.

Prise des repas avec 2 adultes

L’être humain est ainsi fait, nous n’avons que deux bras. Il vaut donc mieux être à deux pour la distribution des repas. Là aussi, l’impératif vital a dû l’emporter sur la relation. Nous devons nous y contraindre, le biberon les yeux dans les yeux, Bébé lové dans nos bras....on oublie, même si cela n’exclut pas les petits câlins à d’autres moments de la journée.

Nous vous expliquons ici quelques unes de nos méthodes, il y en a eu d’autres, plus ou moins heureuses, mais celles-ci ont relativement bien marché.
A deux adultes, il est donc possible d’en nourrir deux en utilisant la méthode « ballon de rugby ». Derrière cette expression pleine de douceur se cache une méthode « spéciale jumeaux » qu’une infirmière nous a montré. En position semi-allongé, l’adulte dispose un bébé au creux de ses bras, un de chaque côté, les bras semi-fléchis tiennent un biberon dans chaque main, et peuvent être donnés latéralement (avec un peu de souplesse au niveau du poignet), ou en croisé. L’autre adulte a tout loisir de se consacrer au troisième comme il le souhaite.

Biberons à des triplées - position ballon de rugby

Et si je suis seul-e à donner le repas ?

Pas de panique, on s’en sort aussi ! Il nous est arrivé, à l’un ou à l’autre, d’avoir à donner les repas seul-e. Les choses se compliquent un peu, mais finalement, pas tant que cela, si l’on dispose de transats et/ou d’un canapé. Nous avons essayé plusieurs positions. Celle qui nous a apporté le plus de satisfaction suppose l’usage de transats, le bébé assis avec un biberon chacun.

Avec un seul transat

Transat face à vous, vous pouvez vous en sortir avec deux mains et un pied, en soutenant de ce dernier un biberon que vous pouvez préalablement caler avec du linge. Vous tenez les deux autres biberons, les bébés à vos côtés sur le canapé, soit en parallèles, soit perpendiculaires, la tête sur vos genoux.. Et cela fonctionne, voir l’illustration de ces deux variantes :-)

Biberons à des triplées - sur canapé et transat première varianteBiberons à des triplées - sur canapé et transat seconde variante

Sans transat

Vous utilisez votre canapé et pouvez disposer les enfants de différentes manières. L’une d’elles consiste à asseoir les bébés dans votre canapé en « petit train ». Vous donnez le biberon au premier de la file, les deux autres étant calés avec du linge sur la tête du voisin de devant. Cette méthode ne fonctionne que tant que les enfants ne bougent pas trop, c’est-à-dire, très peu de temps.

Biberons à des triplées - position du petit trainBiberons à des triplées - variante canapé

Il est aussi possible de caler un enfant sur vous, biberon soutenu avec du linge, les deux autres à vos côtés. Ces deux dernières positions présentent l’avantage de ne pas avoir besoin de ses pieds !

Voilà pour notre petite galerie d’exemples, mais il existe encore d’autres variantes, avis à vos témoignages :-D. Pour finir, quelques mots de nos choix en matière de stérilisation, repas en sorties et allaitement.

Stérilisation

La stérilisation fait partie des points de la journée sur lequel nous avons pu gagner le plus de temps. En ne tournant que sur 6 biberons, nous pouvons les stériliser à froid, dans une bassine assez grande pour l’ensemble du jeu. Une fois la vaisselle terminée, les contenants, bagues et tétines sont plongés 15 minutes dans une solution antibactérienne. Ce procédé est à nos yeux le plus plus simple et rapide.

Les sorties

Nous avons rangé dans notre sac à langer un système de dosettes de poudre de lait emboîtables. Ainsi, dans un tube compartimenté, 3 doses sont disponibles, à utiliser avec trois biberons et une bouteille d’eau minéral. Une fois les doses emboîtées, celles-ci ne prennent pas plus de place qu’un biberon. Ce système, qui doit permettre de longues sorties (avec trois repas) à un enfant seul, nous permet à nous de prévoir une sortie un peu plus courte, incluant avec un repas.

Et l’allaitement dans tout ça ?

Nous avons fait le choix de l’allaitement. Ce choix n’est pas irréaliste, même avec trois bébés, mais il a fallu nous adapter un peu à la situation. D’abord, nos petites prématurées ont connu quelques difficultés au développement du réflexe de succion. Ces difficultés se sont maintenues, même en rentrant à la maison, ce qui n’a pas permis la mise au sein. Ensuite, il faut tenir compte de la quantité de lait produite. Couvrir l’intégralité des besoins de trois bébés en même temps n’est pas possible à toutes les femmes. Ce n’était en tout cas pas dans mes cordes. Il a donc fallu distribuer le lait maternel de façon équitable en le réduisant à un seul repas.
Nous avons donc dès le départ procuré une alimentation lactée mixte (lait en poudre / lait maternel) au biberon, en utilisant un tire-lait électrique. Cet appareil a été loué chez notre pharmacien pour quelques mois. Aussi, sur les 8 biberons journaliers (au début), l’un d’eux provenait du tirage réparti dans trois petits biberons. Ce fut pour nous une manière de procurer, malgré la situation qui ne s’y prêtait pas, un peu de lait et d’anticorps maternel avant sevrage complet et progressif.

Tout ceci se simplifie avec le temps, avec fort heureusement, une autonomie grandissant avec l’âge (posant d’autres problèmes, mais pas insurmontables, tous les parents y ont droit et s’en sortent). Voilà en tout cas une belle étape de franchie lorsque vous voyez vos enfants se nourrir seuls !

Biberons à des triplées - prise autonome

PS

Encore un grand merci à Éléonore pour sa fiche et aux contacts Jumeaux et Plus qui nous ont réellement soutenus dans nos débuts de triples-parents !


mardi 29 août 2017
Crédit image en tête de ce billet : Z :-)

Restons en contact !
Voir le compte Diaspora*Voir la page Facebook Voir le compte Twitter Voir la page Google+